BébéMort

Blagues sur les bébés mortsAttention:Ce site a été créer par deux psychopathe. Veuillez prendre en compte que ce site entraîne des comotions cérébrales sévères. Ce forum pourrait choqué certaines personnes...ou pire donner de mauvaises idées à certains
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Exploration des 7 péchés capitaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Exploration des 7 péchés capitaux   Mar 2 Sep - 21:48

Salut à tous,

Je suis vraiment ravi de constater que ce forums s'est doté d'une section écriture. J'ai une histoire qui traîne dans mon esprit depuis pas mal de temps et voudrais vous en faire profiter.

L'idée est simple: explorer les 7 péchés capitaux à travers la vie d'un personnage et voir comment ceux-ci l'affecte au fil du temps...

Voici la structure de la nouvelle avec les thèmes que je désire aborder (les posts seront envoyés progressivement histoire de maintenir le suspens) :

Chapitre 1 : Introduction (naissance de l'observateur).
Chapitre 2 : Orgueil (univers d'avocats-requins, harcèlement moral, drogue).
Chapitre 3 : Avarice (univers mafia, prêteurs sur gage, argent sale).
Chapitre 4 : Envie (banlieue riche américaine qui tourne au sordide).
Chapitre 5 : Colère (univers de violence dans une prison de haute sécurité).
Chapitre 6 : Luxure (monde de la prostitution, junkies, pimps & Co).
Chapitre 7 : Gourmandise (pas d'idée encore).
Chapitre 8 : Paresse (rien pour l'instant).
Chapitre 9 : Conclusion (ça c'est une surprise).

NB: Tous les chapitres seront divisés en parties avec des titres un peu plus évocateurs. Je sais que le chapitre 1 n'est pas des plus palpitant mais restez avec moi, ça va s'améliorer bientôt !

J'espère que vous apprécierez la lecture. Commentaires bienvenus.

Bien à vous,


Dernière édition par Dorian le Mar 2 Sep - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Chapitre 1 : Introduction   Mar 2 Sep - 21:54

Partie 1 : Chair de ma chair


15 mars 1990, Cape Town en Afrique du Sud


Les hurlements d’Anne résonnaient dans toute la maison. Cette-dernière était couchée dans sa chambre, au premier étage d’une l’imposante demeure de pierre. Trois personnes la veillait dans un silence religieux : sa mère Mélanie ainsi que deux employées de maison, Wiebka et Léonie. Il était 4 heure du matin et Anne n’avait cessé de hurler toute la nuit, sa grossesse touchait enfin à son terme. Elle fixa soudain son ventre énorme et se surpris à souhaiter la mort pour que ses souffrances s’arrêtent enfin. Ses pensées furent balayées par un nouveau spasme de douleur qui lui tordit les lèvres tout en lui arrachant un grognement féroce. Elle savait parfaitement ce que cela signifiait, il n’y avait qu’une seule explication possible : le travail avait commencé. Dans quelques heures au plus, un enfant de plus serait né, se frayant un étroit passage vers la vie en s’arrachant aux entrailles de sa mère. À cette pensée, Anne eut un haut-le-coeur. Elle ne voulait pas de cet enfant, elle n’avait que 15 ans ! Ses pensées se bousculaient, elle était comme en transe et n’avait plus qu’une obsession : sortir cet ignoble bout de chair de son ventre et en finir une fois pour toute. Deux heure plus tard l’enfant était né. Anne refusa même de le voir. Ce n’était qu’une erreur due à la fougue de la jeunesse. Mélanie donna immédiatement le nouveau-né aux domestiques qui devaient l’abandonner dans un quelconque “Township”. C’était Léonie qui avait été chargée de cette funeste mission.

Elle prit donc le nourrisson, l’enveloppa dans quelques couvertures et sorti de la maison. Elle avait décidé de l’abandonner sur une des voies de la vieille gare ferroviaire désaffectée et de ne plus s’en préoccuper. Léonie, misérable employée de maison n’avait plus assez de cœur pour éprouver de la pitié. Elle avait elle-même subi bien des horreurs tout au long de sa vie qui semblait tout simplement ne pas vouloir finir : son père avait abusé d’elle de six à treize ans avant de la forcer à se prostituer douze heures par jour durant toute son adolescence. Puis, à vingt ans, elle avait fini par fuir sa famille et avait eu la chance de trouver un travail chez les Fayette, l’une des familles les plus riche du Cape. Ce qu’elle ignorait à cet époque de jeunesse teintée d’insouciance, c’est qu’elle quittait un cauchemar pour en retrouver un autre bien pire encore. La famille Fayette était en effet bien inquiétante. Tous les membres la composant étaient aussi fous que sadiques ! De plus, ils étaient tous pourvus d’une arrogance dépassant toutes limites. Elle avait toujours été maltraitée par Anne Fayette qui prenait un malin plaisir à la qualifier de chienne toute la journée. De plus, dès l’âge de quatorze ans, Anne avait commencé à lui affliger des punitions corporelles. Mais avec tout ce qu’elle avait déjà subi, Léonie prenait son mal en patience et subissait sans broncher les coups de bâton de sa jeune maîtresse. Tout ce qui l’intéressait, c’était l’argent des Fayette. Ces-derniers payaient en effet trois fois le salaire moyen pour leurs nombreuses fantaisies sadiques.

Perdue dans ses sombres ruminations, Léonie avait traversé presque toute la ville, du quartier huppé ou vivaient les Fayette jusqu’à la vieille gare désaffectée. Le lieu était complètement désert et léonie était seule, absolument seule avec ce maudit braillard métissé dans ses bras. Elle s’apprêtait à le cacher dans un vieux wagon et à s’en aller quand elle entendis une voix grave s’adresser à elle :

“Tu brûleras en enfer pour ça, toi qui sert le mal !“.

Léonie se retourna, ne connaissant que trop bien la voix profonde du sorcier-docteur Mallow. Ce-dernier était réputé et craint par toute la communauté noire du Cape, on murmurait qu’il était détenteur de pouvoirs, certains juraient même que c’était un ange. Ce n’était pas le cas de Léonie bien sûr, mais elle avait toujours évité ce vieillard qui lui inspirait une peur irrationnelle.

“Que veux-tu ? Et de toute façon, l’enfer j’y vis déjà !!” répondit-elle en tentant de masquer le tremblement de ses membres.

Mais rien n’y fit, elle tomba à la renverse et fut prise d’une paralysie aussi inexplicable que complète. Son corps ne lui obéissait plus et ses pensées furent soudain embrasées par la panique la plus totale. Elle tentait de hurler mais aucun son ne sortit de sa bouche.

“Cet enfant a un don, il ne peut mourir maintenant. Va t’en dire à tes ignobles maître que ta tâche est accomplie, tu ne le reverras plus jamais”.

Tout d’un coup, les membres de Léonie se détendirent et elle pu se relever mais le sorcier-docteur comme l’enfant avaient disparus. Léonie, bien que terrifiée, s’en retourna vers sa terrible vie sans un regard en arrière.

Partie 2 : Du soleil au crépuscule


L’enfant promis à une mort certaine passa les cinq premières années de sa vie dans l’orphelinat de Saint John, situé à une trentaines de kilomètres de la ville du Cape. Le sorcier-docteur l’y avait laissé avec un mot adressé aux sœurs qui géraient l'établissement.

Chères bonnes âmes,
Je vous confie cet enfant. Veuillez en prendre en grand soin, car il est unique. Bien que nous n’usions pas des mêmes voient, je vous supplie de me croire : cet enfant a un don, donnez lui donc une chance de vivre et vous en serez éternellement récompensées dans l’après-vie.


L’enfant fut bien recueilli mais la lettre fut brûlée. On le baptisa du nom de Michel. Durant ces cinq ans, aucun événement particulier ne se produisit jusqu’au 15 mars 1995.

Chaque année, l’orphelinat accueillait en effet deux couples venus de pays riches en vue d’une adoption. Mais il y avait bien trop d’abandonnés, l’orphelinat étant rempli d’enfants; il y en avait en réalité plus de 100. Et seul un ou deux étaient choisis pour un changement de vie radical. Il n’y avait aucune loi et les couples venaient, choisissaient l’enfant de leur rêve, payaient quelques fonctionnaires corrompus et repartaient avec leur achat. Il faut aussi préciser que souvent il s’agissait de faux couples qui n’achetaient les enfants que pour pouvoir les prostituer sur les trottoirs d’Europe. Mais les sœurs s’en accommodaient car ces deux enfants vendus par année permettaient de faire vivre tous les autres jusqu’à la prochaine “moisson”.

Ce 15 mars, ce furent deux avocats américain qui débarquèrent à Saint John. Ils avaient l’air encore plus riches que les clients ordinaires. L’homme, qui se faisait appeler Rifecul était vêtu d’un costume en soie noir et portait des chevalières en or. Il était d’une minceur étonnante et son visage n'exprimait rien, ni joie ni peine. Il n’en émanait strictement rien, ni beauté ni laideur. Biens que ses traits fussent parfaits, aucune beauté ne s’en dégageait. La femme qui l’accompagnait semblait tout droit sortie des années 1920. Elle portait un ensemble noir souligné par endroit de rouge pourpre et avait une broche d’or incrustée de diamants en forme de note de musique sur la poitrine. Ses yeux était gris et d’une dureté incroyable. Il était clair qu’aucun sentiment n’habitait plus ce corps de poupée depuis bien longtemps. Les sœurs ne purent s’empêcher de frissonner en présence des deux individus qui s’adressaient à elles d’un ton hautain et froid.

“Montrez-moi votre bétail en bas âge !”.

La sœur s’exécuta en imaginant les deux corps de ses sombres visiteurs brûlant en enfer. “C’est par ici monsieur Alyous !”. Rifcul Alyous observa attentivement la ligne d’enfants qui se présentait à lui. Il n’y en avait pas plus d’une dizaine. Certains étaient couchés sur le sol alors que d’autres étaient déjà assez âgés pour se tenir sur leur deux jambes. Tous avaient l’air aussi faméliques que terrifiés. Rifucl était un homme réputé pour la rapidité de ses choix et ici aussi, il avait bien l’intention de faire vite. Cet enfant lui permettrait de relever sa cote de popularité qui était retombée la semaine dernière lorsqu’il avait défendu et fait acquitter un dealer notoire dans tout le nord est des USA. Son regard se posa immédiatement sur Michel et leurs yeux se croisèrent. Ceux de l’enfant étaient noirs et pleins de vie alors que ceux d’Alyous étaient d’un bleu aussi pâle que délavé. C’étaient les yeux de quelqu’un que rien n’impressionnait. Michel sourit alors et Alyous prit sa décision. “Ce sera lui“. Sa femme l’approuva d’un hochement de tête sec et il s’en retournèrent dans le bureau de la directrice.

Situé au rez-de-chaussé, la pièce ou se faisait les tractations était petite et misérable. Le seul luxe qui y avait été installé était une petite chaudière. Alyous et sa femme ne perdirent pas de temps : bien organisés, ils ne discutèrent pas les prix avec la directrice et au bout d’une demi-heure, le sort du jeune jeune Michel fut scellé. Il serait vendu pour 15’000 dollars et rejoindrait les Etats-Unis dès que ses faux papiers seraient prêts. À peine tous les détails réglés que Rifucl, sa femme et leur nouvelle acquisition quittèrent discrètement l’orphelinat dans leur grande berline noir encre. C’était le début d’une nouvelle vie pour Michel, alors même qu’il ne se doutait encore de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaîtreBob
Admin


Nombre de messages : 2178
Age : 23
Localisation : Dans mon pantalon
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Exploration des 7 péchés capitaux   Mer 3 Sep - 4:17

BOUKAWAWA

(désolé pour le flood c'est juste pour me rappeler de lire tout ca quand j'en aurais le temps)

_________________
Vive les Farfadets ainsi que les finlandais poilus...Et puis vous savez quoi? Chich Kebab
Merci d'avoir lu

Bordelle de yahourt aux fruits des champs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Azekiel



Nombre de messages : 389
Age : 27
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: Exploration des 7 péchés capitaux   Mer 3 Sep - 18:59

Tu pourras me le rappeler aussi ...j'avoue que là j'ai la flemme de lire Embarassed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaîtreBob
Admin


Nombre de messages : 2178
Age : 23
Localisation : Dans mon pantalon
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Exploration des 7 péchés capitaux   Jeu 4 Sep - 4:28

ça y est, c'est lu et c'est excellent...j'attends la suite ^^

_________________
Vive les Farfadets ainsi que les finlandais poilus...Et puis vous savez quoi? Chich Kebab
Merci d'avoir lu

Bordelle de yahourt aux fruits des champs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bebemort.unlimitedforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exploration des 7 péchés capitaux   Aujourd'hui à 22:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Exploration des 7 péchés capitaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test Les 7 péchés capitaux
» Les sept péchés capitaux...
» vaisseau d'exploration 3D - EX201 (avant projet)
» Exploration urbaine Suite et fin
» Urban Exploration - Le Hasard - Cheratte (SUITE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BébéMort :: Écriture-
Sauter vers: